Paul Jacoulet : un grand choc esthétique by delphine queme

Tout est dans le titre : j'ai reçu un énorme choc en voyant cette exposition à la maison de la culture du Japon à Paris.

Je suis sensible depuis toujours aux grands maîtres japonais de l'estampe (voir ici par exemple : http://delphinequeme.blogspot.fr/2008/06/hokusai-au-muse-guimet.html ) mais je ne savais pas qu'il y avait un maître français de l'estampe. Il a vécu quasiment toute sa vie au Japon, soit, mais j'avoue n'avoir découvert que maintenant cet artiste absolument extraordinaire (j'avoue donc être passée complètement à côté des expositions qui lui ont été consacrées ces dernières années, notamment au quai Branly et à la BNF).

Ce qui est extraordinaire c'est d'abord la simplicité du dessin. Il assume pleinement son style et ne s'embarrasse pas d'un decorum ni ne charge sa composition. Ce qui me plait évidemment. Il faut être très libre dans sa tête (qualité première d'un artiste selon moi) pour arriver à cela, c'est-à-dire à ne pas suivre grégairement les règles en cours.

ensuite c'est la beauté des couleurs. Particulièrement vives.

Enfin c'est le naturel des poses et l'impression d'authenticité qui en découle.

A voir absolument à la mcjp

Guy Bourdin by delphine queme

Une de mes idoles (depuis l'enfance).

Ce qui est intéressant dans cette exposition ce sont surtout les premiers clichés que l'on connait peu et qui montrent comment il s'est cherché, ce qu'il avait dès le début et ce qu'il a trouvé ensuite.

 

Exposition au studio des acacias jusqu'au 30 avril 2016.