Richard Avedon / by delphine queme



Il reste une semaine pour voir cette exposition.
Richard Avedon était un grand photographe.
Il a tout d’abord énormément innové notamment dans la photo de mode en lui donnant la vie et le mouvement qu’elle n’avait pas à l’époque et puis surtout il avait une discipline réfléchie pour atteindre un objectif qu’il se fixait au-delà de juste fixer une image sur une pellicule : discipline de plus en plus forte au fil des années pour arriver à des portraits très dépouillés où on ne laisse rien d’autre s’exprimer que l’intérieur d’une personne.

C’est pour cela que j’ai trouvé étonnant que le commissaire de l’exposition ait décidé de citer cette phrase de Richard Avedon :



Parce qu’il a quand même sciemment essayer de faire tout le contraire toute sa vie : capturer quelque chose de très intime dans chacun de ses portraits.
Le meilleur exemple est quand même le fameux portrait de Marilyn dont on voit déjà toute la fragilité.

Mes deux photos préférées de l’exposition sont le portrait de William Burroughs dont je trouve le cadrage d’une élégance folle ainsi qu’une photo de mode des débuts qui me touche énormément.






Jeu de Paume
1, place de la Concorde
75008 Paris

Métro : Concorde (lignes 1, 8, 12)

Horaires d’ouverture de la semaine du 22 au 28 septembre
Les expositions “Richard Avedon. Photographies 1946 – 2004” et “Virginie Yassef. La seconde est partie la première”, initialement prévues jusqu’au dimanche 28 septembre, fermeront le samedi 27 septembre à 21 heures.
Le Jeu de Paume, habituellement fermé le lundi, sera exceptionnellement ouvert le lundi 22 septembre de 12 heures à 21 heures.
Du mardi 23 au samedi 27 septembre inclus, ouverture jusqu’à 21 heures.